29 mar 10

pH

Généralement, les matières à composter présentent un pH compris entre 5 et 7, c’est-à-dire dans des limites acceptables. Le pH s’abaisse pendant les premiers jours (Le jour ou la journée est l’intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c’est la période entre deux…) et remonte ensuite pour devenir neutre ou légèrement alcalin. Certains auteurs recommandent cependant l’adjonction d’un tampon ou d’une base faible (calcaires ou dolomie broyés, marne, craie phosphatée…), d’autres s’y refusent car cela peut provoquer un ralentissement du processus. Sans adjonction de tampon, le pH final du compost est au alentour de 8.

Forme du carbone (Table complète – Table étendue)

Elle influence beaucoup la vitesse (La vitesse est une grandeur physique qui permet d’évaluer l’évolution d’une quantité en fonction du temps.) de décomposition du compost. Certaines des molécules, tels les glucides simples, l’amidon, les hémicelluloses, les pectines et les acides aminés, sont aisément dégradables. La cellulose, polymère plus volumineux, est plus résistante. La lignine et les autres polymères aromatiques, extrêmement solides, seront dégradés plus tardivement, plus lentement et incomplètement (conduisant à la formation d’humus).

Rapport C/N

Un rapport trop faible (inférieur à 15) conduit à des pertes d’azote ; un C/N trop élevé ralentit la décomposition. La quantité d’azote (Table complète – Table étendue) à ajouter est difficile à estimer car il faut tenir compte du taux de fermentescibilité du carbone.

Rapport C/P

Le phosphore est essentiel aux réactions énergétiques des micro-organismes (Adénosine Tri-Phosphate). Il entre aussi dans la composition de nombreuses autres macro-molécules. Un rapport C/P de la matière à composter voisin de celui de la microflore (75 à 150) conduit à une dégradation plus rapide de la matière organique et à une plus grande production d’humus.

Autres éléments minéraux

Les matières à composter doivent être considérées comme un milieu de culture pour microbes, où le facteur limitant ne peut être que le carbone assimilable et non un autre constituant du milieu. Ces éléments sont en général présents en quantité suffisante dans la matière organique à composter.

cyle_azote

cycle_azote-5920e


Classé dans : Le compostage - Trackback Uri



Laisser un commentaire

Security Code: